La tête dans les étoiles

01 octobre 2014

M31 et M42

Bonjour à tous,

Voici mes 2 dernières productions, soyez indulgents, je démarre...
Donc pour les détails :

M42 :
28 poses de 30s à 800iso (29 darks) au foyer de mon 150/750 Kepler avec un Canon 450D, le tout sur une HEQ5 Pro Goto




M31 :
31 poses de 30s à 800iso (30 darks) selon le même rituel.





Les deux prises de vues ont été faites au sommet du Semnoz (74) à 1700m, un peu moins...


Comme je suis encore très loin d'être bon, je compte sur vous pour mettre le doigt où ça pèche !

Donc merci d'avance pour vos commentaires et vos conseils !


Bien à vous ! 


Aurélien.

Posté par morpeus74 à 00:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 mai 2012

TROIS POUR LE PRIX D'UN (Publié sur webastro le 17/05/12)

3 POUR LE PRIX D'UN !




Bonjour à tous !

Une fois n'est pas coutume, je vais vous rapporter 3 sorties sur un seul CROA.

Première sortie :
Date : 22/04/12 de 21h50 à 23h00
Lieu : St Offenge-Dessus, lieu-dit Cornât
Température : 4°C
Matériel : Kepler 130/650
Jumelles 10x50 Bresser
Oculaires : 20mm (32.5x)
10mm (65x)

VENUS EN NUISETTE





Voilà deux semaines que je suis en abstinence totale forcée d'observation à cause d'une forte nébulosité aqueuse couvrant tout mon champs de vision nuits et jours. C'est la nouvelle Lune plus un jour. La tension monte, je n'en puis plus... Je craque !!!!!
En regardant par la fenêtre, miracle ! Je vois Vénus !
Ni une ni deux je charge la voiture, direction Cornât !
Durant les 35 minutes de trajet je vois la belle me faire des clins d'œil ravageurs, et le ciel est toujours un peu dégagé sur le flanc Ouest. Le garçon est remonté à bloc !!!!!!!!!!!! 
Une fois arrivé, j'installe mon tuyau. J'en profite pour faire un tour d'horizon aux jumelles.
Un trou dans les nuages me permet de voir la Grande Ourse, un autre la queue du Lion et un dernier me délivre les cornes du Taureau et les pieds du Cocher. Le reste du ciel n'est qu'un vaste territoire désolé allant du gris sombre au jaune sodium (merci les lampadaires...)
Fiyou ! Ils bougent vite ces nuages ! J'ai juste eu le temps de faire mon tour d'horizon que la Grande Ourse a déjà disparue, évidemment vu le temps qu'il fait, elle est allée protéger sa petite... Comment lui en vouloir ! 
Du côté Ouest, un nuage assez fin s'invite à son tour, laissant entrevoir les étoiles les plus lumineuses, à savoir Capella et Menkalinan, et Vénus. Je n'ai pas cherché à voir les amas à cause de la présence du nuage, je me suis donc concentré sur vénus.
Tout d'abord, à l'œil nu, elle apparait comme vêtue d'un simple linge finement transparent, diffusant, dissipant un peu de sa grande luminosité. Elle est déjà bien belle comme ça !
Aux jumelles, la présence de ce halo donne une dimension étrange à cette image, et renforce la beauté de cette bille brillante de mille feux.
Passons aux choses sérieuses, je la pointe avec le scope, oculaire de 20mm dans le PO, et le spectacle est de plus en plus beau. Le nuage atténue un peu la luminosité de la belle et permet de distinguer la forme de la bille. Et oui, la bille a une forme, pas ronde, ce soir c'est une petite demi-lune. Je l'avais déjà observée auparavant, déjà vu la phase, mais jamais aussi bien que ce soir ! Le nuage doit casser l'éblouissement. Je complètement emballé, séduit. 
Etant donné que plus je zoome sur elle et plus est belle, je chausse le 10mm et, ettttttttt, ettttttttttttttttttt ! Je tombe amoureux !!!!! 
La demie-Vénus se présente toujours avec sa nuisette semi-transparente (hummm....). Mais je distingue en plus que la séparation entre la partie éclairé et la partie occultée présente un arc assez faible mais bien visible. L'aspect de surface n'est pas régulier, mais je soupçonne le nuage terrestre d'être responsable de cela. Je doute fort d'avoir vu les vrais nuages Vénusien à 65x... 
Si j'avais su que je ne verrais que Vénus ce soir, je ne serais pas venu. Mon appétit m'a poussé d'une manière assez déraisonnable à sortir et là, je ne regrette pas ma folie ! J'aurais juste voulu pouvoir zoomer encore plus, je dois être un peu voyeur... 
Ce genre d'observation est aux antipodes de ce que l'on recherche habituellement, mais cette imperfection du ciel à révélé spectacle de toute beauté qui n'est pas envisageable lorsque le ciel est limpide.
Maintenant les nuages se renforcent, la belle s'évanouie dans les profondeurs insondables des eaux célestes.
Comme le ciel bouge vite, je décide de rester à attendre une nouvelle trouée pendant un certain temps. Je t'attends, je t'attends je t'attends, tout le temps, tout le temps, tout le temps... Désolé je m'égare... Puis de fines gouttes commencent à tomber discrètement, par précaution je range rapidement mon tuyau dans la voiture, et attends encore un peu. Mais finalement, je décide de rentrer, la pluie s'installe ruinant mes espoirs de revoir la belle dans sa lingerie fine... 


-----------



Deuxième sortie :
Date : 26/04/12 de 3h30 à 6h00
Lieu : Ferrières
Température : 2°C
Matériel : Jumelles 10x50 Bresser


ON DIRAIT QU'CA T'GENE DE MARCHER DANS LA BOUE

 

(se prononce en chantant)




Après ma soirée mitigée et très nuageuse du 22/04/12, j'étais toujours en manque manifeste d'observation. Et voici que cette nuit, je me réveille par hasard à 2h30 et pas moyen de me rendormir. 
Je me lève, vais jusqu'à la cuisine pour boire un coup (de l'eau bien entendu ) et regarde machinalement par la fenêtre. Et là, surprise ! Un ciel dégagé, limpide, je crois rêver tellement c'était inespéré. 
Ni une ni deux, je m'habille, charge la voiture avec tout mon attirail et ne voulant pas faire une demi-heure de route, je prends la direction de la Mandallaz à Ferrières. J'y ai un petit spot pour les observations éclairs. 
Arrivé sur place, je recule dans le champ que je squatte d'habitude pour m'éloigner de la route et de la forêt, et à peine j'ai reculé d'un mètre que les roues de la voiture patinent... 
M'en étant rendu compte assez rapidement, je tente de repartir en marche avant... Mais rien n'y fait. S'en suit une lutte acharnée de près d'une heure de "marche avant - marche arrière" pour réussir à me sortir de ce bourbier. Du coup, ma voiture qui d'ordinaire est noire, s'est éclaircie et est devenue marron ! Sot que je suis, les dernières fois que j'étais venu soit c'était la sécheresse soit le sol était gelé, mais là, il a plu pendant des semaines !
Bref, une fois la voiture remise sur le chemin, je sors l'appareil photo et ma paire de jumelles. Le scope restera dans le coffre pour cette fois.
En même temps que j'essaie (pas réussit) de photographier la Chaîne de Markarian, je me ballade dans le ciel avec les jumelles, juste pour le plaisir de voir ces myriades d'étoiles qui s'offrent enfin à moi. Sans rentrer trop dans les détails, j'ai fait coucou à Saturne mais aux jumelles...on ne voit rien, et j'ai essayé de voir quelques galaxies (Triplet du Lion, M51, visite globale de la Vierge et de la Chevelure de Bérénice) sans succès.
Je suis donc rentré après en avoir terminé avec mes photos. 
La soif d'observation me fait faire de ces trucs parfois ! 


------------




Troisième sortie :
Date : 27/04/12 de 0h30 à 4h00
Lieu : St Offenge-Dessus, lieu-dit Cornât
Température : 6°C
Matériel : Kepler 130/650
Jumelles 10x50 Bresser
Oculaires : 20mm (32,5x)
10mm (65x)


PASSAGE DU TEMOIN





Après mes déboires du matin, je vois que les copains sortent ce soir. 
Je décide d'aller les rejoindre, mais arrive assez tard.
Du coup Dédé et Pipique sont en train de remballer. Et oui, ils sont arrivés tôt eux... On discute un peu puis mes 2 comparses prennent la route. Même si je me retrouve seul, le fait d'avoir croisé et échangé avec Dédé et Christian donne l'impression d'une presque présence et d'une continuité, c'est donc à moi de prendre le relais aux commandes de mon" glorieux 130".

Pour commencer, je pointe M51. D'abord au 20mm, c'est la première fois que je la vois si bien. Je distingue bien les deux composants et leurs deux noyaux. 
Ca change de la patatoïde que je vois d'habitude !
Du coup, j'essaie le 10mm. Les deux mastodontes sont bien séparés, en revanche, je ne distingue toujours pas les bras ni le pont de matière entre les deux galaxies. 
Je suis vraiment stupéfait ! Alors je reste un peu dessus pour en profiter.

Ensuite, je me dirige vers le Triplet du Lion, M65M66 et NGC3628. Observé uniquement au 20mm. Les deux Messiers en vision directe et NGC3628 en vision décalée uniquement...? Je ne comprends pas trop... Je pensais les voir mieux que cela après la bonne surprise de M51.

Je lance une série de photos (encore la Chaîne de Markarian, encore loupée...) et jette un œil à M44 et M37 aux jumelles. J'adore plonger dans M44 avec les jumelles, cet amas me donne le vertige !

Je reprends le scope toujours chaussé de son 20mm et direction Denebola pour aller chercher la Chaîne de Markarian. Et bien c'est pas une mince affaire ce truc ! 
Tout d'abord, j'ai essayé en visant entre Denebola en Vindemiatrix, sans succès. 
Au passage, après avoir déambulé dans la Vierge je suis tombé par hasard sur M49, je l'ai identifiée une fois rentré grâce à Stellarium. 
J'ai finalement réussit en partant de Denebola puis direction αCOM pour trouver M98 (sa forme allongée est utile comme repère dans ce coin du ciel où les galaxies pullulent). On continue en déviant très légèrement vers le bas pour tomber sur M99. De là on tire tout droit vers la gauche et on tombe la Chaîne de Markarian
Mais alors là, il faut s'escrimer comme dingue pour être sûr de ce que l'on voit. Car je distingue deux galaxies en vision directe (M84 et M86), mais elles sont assez faibles, plus deux en vision décalée(NGC4438 et NGC4473). J'ai bien cru en voir une troisième, mais elle était entre la vision et l'hallucination... Où est la réalité, où est l'imagination ? 
Toujours est-il que j'en ai passé du temps pour la trouver cette chaîne. C'est la forme arquée de l'ensemble qui m'a confirmé que j'étais au bon endroit, sans quoi, je la chercherai encore aujourd'hui... En tout cas, c'est un beau challenge pour ceux qui comme moi ne disposent pas d'un gros diamètre ! Bien content de l'avoir trouvée celle là ! 

Il commence à se faire tard et en rangeant le matériel, je remarque une constellation qui se lève au-dessus des montagnes. C'est le Scorpion. Je remarque Antarès, rouge et bien voyante. Par curiosité, je reprends les jumelles et oh !!!!! Une tâchouille juste à côté !!! C'est M4 un bel amas globulaire. 

C'est donc sur cette belle surprise que se termine cette soirée et ce long CROA.

Merci d'avoir tenu jusqu'au bout !

Bon ciel à tous ! 

Aurélien.

Lien vers le forum webastro : 

http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=94192

Posté par morpeus74 à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 avril 2012

Un crabe, une laie et trois marcassins... (publié sur webastro le 09/04/12)

Un crabe, une laie et trois marcassins...



Lieu : St Offenge Dessus, lieu dit Cornât
Date : 08/04/12 à 23h15
Température : -2°C
Humidité élevée
Télescope : Kepler 130/650
Oculaire : 20mm 


Bonjour à tous !

Ce soir, en regardant par la fenêtre, je m’aperçois qu'il n'y a pas de nuage en vue...
Donc, après avoir passé le début de soirée avec ma douce, je charge la voiture et direction le Cornât pour faire quelques observations avant que la Lune ne pointe son nez (Je m'étais imaginé disposer de une à deux heures avant que la Lune ne sorte au dessus du Revard).
Une fois arrivé, je m'installe et constate que le ciel n'est pas aussi noir que je l'avais espéré... Mais bon, on va pas jeter l'éponge maintenant non plus.
De plus, il fait froid (-2°) et j'ai oublié de prendre mon bonnet (je me suis rasé le crâne il y a trois jours...), du coup ça caille dur...

Juste avant de partir, j'avais regardé sur Stellarium ce que je pourrais observer ce soir et je m'étais fixé comme objectif de trouver M1,la Nébuleuse du Crabe. C'est vers cette cible que je pointe mon jouet. Pourquoi ne pas l'avoir cherchée plus tôt ! C'est un très bel objet ! 
Autant vous dire tout de suite que je n'ai rien vu du nuage de gaz. Elle m'est apparût comme une sorte d'amas de toutes petites étoiles, laiteux avec un beau point lumineux en son centre. Et dire que ce sont les restes d'une supernovæ... Comme je restais à l'observer plusieurs minutes, il m'a semblé qu'elle s'éteignait petit à petit. Cette impression n'était pas totalement fausse, car bien que la Lune ne soit pas encore sortie au dessus du Revard, son halo lumineux commençait à bien remplir le ciel 

Je décide de rendre une petite visite à M44Amas de la Crèche ou Præsepe. Toujours aussi beau cet amas ! Même malgré la Lune.

Puis pour me donner une sorte d'étalon de ce que j'arrive à voir, je pointe le triplet du Lion, M65M66 et NGC3628. Si je n'ai pas eu de problème pour les trouver, les voir c'est une autre affaire ! Il me faut user de toute ma concentration et jouer de la vision décalée pour voir les deux Messiers, NGC3628 est restée invisible... Et pourtant, je me suis battu !

La Lune est de plus en plus pressante...

Je me rabat sur M37 et M38, mais ils sont de plus en plus pâlots et plus les minutes passent et plus ils perdent en intérêt. En plus le froid commence à me serrer le crâne comme dans un étau. Il est de temps de rentrer.

Une fois dans la voiture, je me fais un petit bilan de la soirée (un petite heure en fait) et trouve cela assez positif malgré tout. Je prends la route, et trois minutes plus tard, je tombe sur une laie et ses trois petits, plus si petit que ça d'ailleurs... Il m'arrive souvent de croiser des bestioles sur le chemin du retour, mais cela fera partie d'un CROA dédié.

Enfin voilà, après les merveilles d'en haut, les merveilles d'en bas !

Merci et à bientôt !

Bon ciel !

Aurélien.

Posté par morpeus74 à 02:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2012

Moisson de printemps ! (publié sur webastro le 05/04/12)

Moisson de printemps.



Date : 30/03/2012 de 0h00 à 2h15
Lieu : St Offenge Dessus, lieu-dit Cornât
Température : 5°C
Matériel : Kepler 130/650
Oculaires 10 et 20mm
Jumelles 10x50


Bonjour à tous !
Mais que lis-je en titre ? Une moisson ? Au printemps ? Il ne doit pas avoir la lumière à tout les étages ce gars-là ? Tout fermier digne de ce nom le sait, il faut laisser le temps aux pousses de lever et murir ! (CROA : Compte Rendu d'Observation Agricole !)
Mais tout s'explique une fois que l'on sait que ce que j'ai récolté muris depuis plusieurs millions d'années ! (CROA : Compte Rendu d'Observation Astronomique, faut pas confondre...)

Le ciel est grandement dégagé, les étoiles sont de sortie, la lune aussi. Lors de ma sortie précédente, j'avais rencontré quelques difficultés avec ma monture, et j'étais bien décidé à refaire une sortie sans embrouilles. Je fouille sur le forum (pas assez visiblement...) pour voir si les copains sont de sortie, et ne voyant rien, je décide d'aller au Cornât. J'aime beaucoup ce coin.

Donc une fois arrivé, installation du matériel, et début des hostilités. Dédé avait croaté sur le Cocher ce qui m'a donné l'envie d'y faire un petit tour. Seulement, la Lune est assez proche et limite pas mal ma sensibilité visuelle. Malgré tout, je trouve M37, M36 etM38 assez facilement. Tout d'abord au 20mm (x32,5) puis je pousse un peu au 10mm (x65). Je suis assez surpris, je pensais les voir moins bien que cela. Ces 3 amas sont bien plus beaux que depuis chez moi ! La Lune doit être moins puissante que mon lampadaire. Ne me demandez pas pourquoi je n'ai pas pointé M35... Je l'ai complètement oublié... Le spectacle commence bien ! 

La lune étant toute proche, je décide de me cramer les yeux quelques secondes pour profiter de ce bel astre pollueur. J'ai gardé l'oculaire de 10mm, et que c'est beau ! Lorsque je l'avais observé à la lunette de 70mm c'était déjà superbe, mais avec le 130mm c'est encore plus définis, la Lune en HD si l'on veut !

Un petit aperçu ici :
Lune


Maintenant, il faut réhabituer ma vue à l'obscurité, je lance quelques photos de la Lune ainsi que d'autres portions du ciel. Parallèlement je prends mes jumelles et je me balade dans le ciel à la recherche d'éventuelles tâchouilles à pointer. Direction la zone entre la Chevelure de Bérénice et la Vierge. La zone fourmille d'une quantité impressionnante d'étoiles ! On les voit bien à l'œil nu, c'est encore plus flagrant aux jumelles. Ceci dit, je n'ai rien vu des milliers de galaxies qui trainent dans les parages. Cela fait bien quinze à vingt minutes que j'ai quitté la Lune, je reprends le tuyau.

Allons voir la Grande Ourse. Je chausse l'oculaire de 20mm et pointe M101. Je la trouve sans grande difficulté, mais que c'est faible ! Elle est limite transparente ! J'ai même cru un instant que c'était un reflet... En m'acharnant un peu, je me rends bien compte que c'est bien une galaxie. Comme je la trouve moins lumineuse que la dernière fois, je ne distingue toujours pas les bras...(je ne vous refais pas la blague !) 
Ensuite je me décale un peu et vais vers M51 dans les Chiens de Chasse (Merci Vakoran pour la précision !). A ma grande surprise, je vois bien les 2 noyaux entourés d'une patatoïde laiteuse. La dernière fois, je n'avais pas réussis à les distinguer... Je sens poindre une petite émotion... C'est quand même fou de pouvoir observer un accident de la circulation cosmique ! (Serais-je un peu voyeur ?)

Après cette vision apocalyptique, je voulais revoir le triplet du Lion à savoir M65M66 et NGC3628. Comme j'ai gardé le 20mm, je pointe et bingo ! En plein dans le mille ! En fait il n'y avait que NGC3628, j'ai du ajuster un peu pour avoir les trois dans le champs de vision. J'ai la douloureuse sensation de les voir moins bien que la dernière fois... Mais elles sont bien là ! Comme je suis de nature optimiste, je m'essaie sur le deuxième triplet/quadruplet du Lion. Je fouille un peu et tombe sur M96 et M95, les 2 tiennent bien dans le champ du 20mm. Comme je sais que tout proche se trouvent d'autres objets je décale très légèrement le scope vers le haut (très très légèrement) et je vois une deuxième paire : M105 et NGC3384. J'ai cru apercevoir NGC3389 en vision décalée, mais je n'en suis tellement pas sûr que j'y retournerai pour confirmer, il est fort probable que ce soit une vue de l'esprit...

Pour ce qui arrive maintenant, j'ai identifié les objets à posteriori une fois rentré chez moi. La précision des indentifications est donc sujette à caution. Les plus aguerris sauront me dire si je déconne !
Je décide donc de retourner dans la zone entre le Lionla Vierge et la Chevelure de Bérénice. Avec mon point rouge, je part de Denebola ßleo et me dirige vers le bord Est de la concentration d'étoiles. Je mets l'œil à l'oculaire et farfouille la zone. Je tombe sur une première tâchouille, plutôt ronde, très faible mais bien jolie, elle semble irrégulière en vision décalée, je l'ai étiquetée M99. Juste à côté, vraiment tout près, voici une tâchouille fine, comme une lame de couteau. Je souris à l'idée qu'un couteau stellaire se ballade impunément dans l'espace... C'est toujours très faible, et la vision décalée est de mise pour bien la voir. Je l'ai identifiée M98. C'est d'ailleurs elle qui m'a servi de référence pour replacer les autres. Je continue et décale encore mon tube, je repasse devant M99, et voici que de nouvelles tâchouilles apparaissent. Là il s'agit d'une paire, les deux tiennent dans mon champ, verdict : M84 et M86. Je n'y ai pas distingué de particularité hormis leur apparente proximité. La vision décalé permet de deviner d'autres objets dans le champ mais c'est vraiment trop faible pour en parler plus. Suite à cela, je continue mon déplacement toujours vers la gauche, et alors que l'une des deux galaxies précédentes est toujours dans le champ, en v'là une nouvelle qui apparaît ! Etiquetée M87, comme pour les deux dernières, je ne distingue pas de détail particulier, c'est juste une tâchouille de plus. Tout ces mondes lointains... Ça laisse songeur... Mais dites-moi, ça commence à en faire des galaxies... Ce coin du ciel est une vraie pépinière !

Il commence à se faire tard, et avant de plier bagages, je décide de retrouver M5 que j'avais beaucoup apprécié la dernière fois. Je dirige mon tuyau en direction de là où je l'avais découvert et... rien. Je prends mes jumelles et distingue quelque-chose quelques degrés au dessus du Revard. Je vise et effectivement, une belle tâche, plus importante que toutes celles observées ce soir, mais une chose est sûre, ce n'est pas M5. Je contemple tout de même l'objet qui reste bien rond et diffus. N'ayant pas beaucoup réfléchis à ce moment là (la fatigue certainement), le ciel n'est pas au même endroit, pas la même date, pas la même heure... Verdict une fois rentré : M83 !

Décidément, quelle moisson !

Voilà pour cette soirée !

A bientôt et bon ciel !

Aurélien.

Posté par morpeus74 à 13:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mars 2012

Le Cornât d'abondance (Posté sur Webastro le 20/03/12)

Bonjour à tous !

Voici un petit résumé de ma dernière sortie. 

Date : 17/03/2012 de 0h30 à 3h30
Lieu : St Offenge Dessus, lieu-dit Cornât
Température : 4°C 
Télescope : Newton Kepler 130/650
Oculaires : 20mm et 10mm Kepler
Jumelles : 10x50 Bresser


Après avoir passé le début de soirée auprès de ma moitié, je prends la route direction St Offenge Dessus, au Cornât. Étant donné l'heure tardive, je pensais être seul là-bas. Grossière erreur !!! Deux irréductibles astrams Savoyards étaient encore présents !!!  Pipique (Christian) et Rigel (Richard) sont sur le point de plier bagages, c'est d'ailleurs déjà fait pour Richard. Après les salutations d'usage, Christian me fait jeter un œil dans le Pipiscope pour voir Saturne(x140). Malgré des turbulences importantes, je la trouve magnifique ! C'est la première fois que je la vois aussi bien ! 
Pendant que je monte mon «*Toyau*», Christian pointe M13 et m'invite à nouveau à regarder : C'est très sympa ! Quel plaisir de pouvoir observer dans un télescope presque 2x plus grand que le mien ! Après cela, mes 2 compagnons finissent par s'en aller...

Me voilà donc seul avec un belle voute étoilée.
Premièrement, je jète mon dévolu sur la comète Garradd, je voulais confirmer une observation que j'avais fait 10 jours plus tôt où je l'avais trouvée très (trop) lumineuse, et là je suis un peu déçu, la comète est un peu occultée par Alpha Dragon (Giausar) et sa voisine 2 Dra. Le cœur de la comète est inaccessible... Dommage... Mais bon, la satisfaction de l'avoir retrouvée est là tout de même ! 

Voici comme je scrute le ciel, je distingue M44 à l'œil nu, je prends les jumelles et là le spectacle prends déjà une autre ampleur ! Je décide de pointer la bête dessus, et avec l'oculaire de 20mm (x32,5) c'est superbe ! Joueur, je passe le 10mm (x65), toujours superbe ! Décidément, cet amas me plaît beaucoup ! Je reste quelques minutes dessus pour bien m'en imprégner.

Remonté par cette observation, je me décide à chercher M103, qui me résiste depuis mes débuts (en Janvier...). Et bien je l'ai eu ! Champagne ! En revanche, il ne présente pas de gros intérêt esthétiquement parlant, en tout cas avec mon 130. Avec l'oculaire de 20mm c'est très moyen, et c'est même carrément bof avec le 10. Tu avais raison Dédé ! Comme à mon habitude lorsque je suis dans cette zone, je me ballade dans Cassiopée, j'adore les petits «*amas*» disséminés dans cette constellation.

Après toutes ces belles choses, je tourne le tuyau en direction de Mars, qui à cette heure-ci est juste en dessous de la constellation du Lion. Et là, SCHKLONQ !?! Un truc bizarre se passe avec ma monture, d'un coup il y a un jeu terrible dans toutes les directions et je ripe de quelques degrés vers le Sud. A ma grande surprise, j'aperçois deux tâches laiteuses assez faibles mais je les distingue bien en vision directe. RE-SCHKLONQ ! Je les perd...  Et me rends compte que j'ai gardé l'oculaire de 10mm en place ! Direct, je monte le 20mm pour retrouver mes deux copines plus facilement. Et voici le point d'orgue du moment, non seulement je les retrouve mais en fait elles sont trois ! Je me souviens qu'il y a bien deux paires de Messiers dans le coin (j'avais vu ça sur Stellarium), mais desquels il s'agit ? Je profite du spectacle quelques minutes puis je file à la voiture pour comprendre ce que je vois (je me suis fait des fiches avec les constellations et les objets «*observables*»). Verdict : M65M66 et NGC3628 ! Comment vous dire à quel point je suis surpris, fier et émerveillé. Heureusement que ma monture a décidé de se desserrer à ce moment-là ! J'en ai même oublié d'observer Mars pour tout vous dire...

Tout content d'avoir vu des galaxies aussi faibles (magnitude 9, 9.3 et 9.5) je tente M51 dans la Grande Ourse. Je la trouve sans grande difficulté, à ma grande surprise ! Etant donné que je ne peux plus immobiliser le scope, tout changement d'oculaire me fait perdre le positionnement. Donc je reste avec le 20mm. Ce que je vois est une belle patatoïde laiteuse. J'avais espéré voir un peu les bras de la galaxie, mais rien... D'un autre côté, avec une magnitude de 9.6, faut pas rêver non plus !
Bon, tant que j'y suis, j'essaie M101, que je trouve aussi ! Mais pas de bras (pas de chocolat !). Désolé, fallait que je la fasse !  Une belle tâche laiteuse, assez régulière. Ces deux objets sont plaisants malgré le manque de détail. Je suis bien fier de moi pour ces deux-là !

L'heure tourne, et je ballade le scope du côté Est, et je tombe nez à nez avec une tâche super lumineuse, totalement par hasard ! Après vérification, il s'agissait de M5, un bel amas globulaire entre la Vierge et le Serpent. J'en ai presque versé une larme... Je ne suis pas habitué à voir autant de ces merveilles célestes !

Pour finir, je retourne voir Garradd, toujours aussi faible et diminuée et en promenant le scope dans le voisinage, je trouve (sans l'avoir cherchée...) NGC4236. Très faible tâche allongée. Un joli cadeau pour terminer la soirée ! En plus, maintenant le ciel et à moitié couvert de nuages venant de l'Ouest et allant jusqu'au zénith et moi j'ai les doigts et les pieds qui commencent à souffrir du froid.

Malgré les petits soucis techniques, c'est une soirée très riche ! Avec une belle dose de surprises et de chance !

A bientôt et bons cieux !

Aurélien.

Posté par morpeus74 à 00:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 février 2012

Ma première au Cornât (Posté sur webastro le 25/02/12)

Bonsoir !

Je reviens tout juste du Cornât où j'ai pu rencontrer 4 personnalités de ce forum et faire quelques observations. 
Je vais vous citer mes 4 excellents compagnons de soirée : Dédé de St-Fé, Pipique, Rigel de St Off et Novae73. 

Matériel :
- Kepler 130/650 sur monture azimuto-équatoriale bizarre (BRESSER Lidl) 
- Canon EOS 450D + zoom 100-300mm
- jumelles BRESSER 10x50 (Lidl)

Lieu :
- St Offenge Dessus (73), lieu dit Cornât 

Le 24/02/12 de 23h à 1h.

C'est parti !

Après un peu plus de 20min de route, j'arrive au lieu de RDV. Bonjour tout le monde, etc... Ils ont de sacré tuyaux ces garçons !  Je fais petit joueur avec mon 130mm, le plus petit des leurs est un 200mm !
Je commence à installer ma monture, le tube dessus (c'est mieux), le trépied photo avec l'APN... et je me rends compte que je suis parti sans mes oculaires... (amateur va!) Heureusement, Pipique (alias Christian) me prête un 25mm qui va me sauver la soirée ! 

Je commence donc à essayer de pointer M42, la Grande Nébuleuse d'Orion, et grâce à Rigel de St Off (Richard), elle entre dans mon champs de vision. Mais que c'est beau !!!!!!!!!!!!!!!!!!  Ça change du tout au tout par rapport à ce que j'en vois depuis mon balcon ! La nébulosité est bien définie, et très lumineuse. Je suis loin de ce que l'on peut voir avec des diamètres supérieurs mais c'est déjà tellement beau...

Je fais un petit saut rapide sur les PleïadesM45, et là encore, j'en prends plein les yeux !  C'est très lumineux et le nombre d'étoiles que j'arrive à voir et bien supérieur à ce que j'ai connu depuis chez moi. 

Je continue ma ballade vers le Nord. Le Double amas de PerséeNGC884 et NGC869. A nouveau, très lumineux et très bien fournis en étoiles !

Je décide de m'attaquer à un objet que me résiste et que je veux réussir à mettre dans mon tableau de chasse depuis un bon moment, M103. Toujours pas réussis. (Je sais Dédé, il n'est pas terrible cet amas, mais ça me tiens à coeur !)

Là, je lève les yeux au ciel, et remarque une vague tâche laiteuse presque à ma verticale. Pour m'assurer qu'il ne s'agit pas d'un défaut de vision de ma part, je pointe dessus... et waouh ! Un bel amas que je ne connaissait pas ! (et y en a plein comme ça) J'appelle à l'aide pour savoir de quoi il s'agit, et mes compagnons me donnent son nom :M44Præsepe(ce nom là c'est Stellarium qui me l'a donné). C'est d'une beauté ! 

Entre toutes ces observations, je navigue d'un télescope à l'autre (un peu profiteur le garçon) et j'essaie de prendre quelques photos d'Orion (MAP merdique, pas exploitable...), de M45 (même combat...) et de M44(pas trop mal, j'avais refait une MAP suite à une manœuvre malencontreuse sur le zoom)

Voici le résultat :
M44


Donc en jouant les pique-assiètes (gobelets pour l'occasion) j'ai pu voir des galaxies  (je n'ai pas retenu tout les noms et je n'en citerais pas de peur de me tromper), des amas globulaires  (pareil), Mars en grand (distingué un calotte polaire), et M42  

J'en ai aussi profité pour scruter le ciel avec mes jumelles et essayer de voir quelques amas, je n'ai pas été déçu ! J'en ai encore plein les yeux !

La soirée se termine avec M36M37 et M38 dans le 200 de Richard. Je colle M37 dans mon 130 pour ne pas rester ridicule.  Tout ces objets sont vraiment beaux !

Avant de rentrer, un tasse de thé offerte par Pipique réchauffe un peu les corps qui commencent à sentir le froid monter par les pied...

Bilan de la soirée ? EXCELLENT !!! Je suis très content d'avoir rencontré ces 4 messieurs dont la gentillesse et la bonne humeur sont contagieuses. Le site est tout bonnement génial. Il est 4h passé et je n'en reviens toujours pas de tout ce que j'ai vu !

Un grand merci à vous !  et à bientôt !

Bons cieux !

Dodo maintenant.

Posté par morpeus74 à 04:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2012

2ème CROA (posté sur webastro le 20/02/12)

Bonsoir à tous !

Le sommeil tardant à venir, je me suis décidé à mettre à profit ce petit désagrément pour scruter notre ciel et ses belles étoiles.

Matériel :
-Jumelles BRESSER 10x50
-Lunette BRESSER 70/900 Skylux EL
-Occulaire 20mm (x45)

Conditions d'observation :
-Sur mon balcon (NNO)
-le 20/02/12 de 0h30 à 2h20
-Température 1°C
-Humidité 76%

Bon, on y va !

Tout d'abors, je zyeute avec mes mirettes afin de voir se qui s'offre à moi. Cassiopée, Persée, le Cocher, Orion, ça va être sympa !

Derrière la lunette :

La nébuleuse d'Orion (M42), tout à l'ouest est sur le point de disparaître, donc je pointe en premier dans sa direction. C'est la première fois que je la regarde. Je la trouve assez facilement, mais la pollution lumineuse due à mon lampadaire préféré, , me gâche la vue, la nébulosité est extrêment faible (magnitude 4). D'un autre côté, je ne sais pas si avec une lunette de 70mm on la voit si bien que cela... Mais déjà, je l'ai eue ! Ça fait plaisir pour un début d'observation !  
Pour en finir avec cette constellation, je me dirige vers Bételgeuse, Géante rouge. La couleur est saisissante, je suis séduit.

Ensuite, direction Cassiopée où je cherche M103. Je cherche, cherche, cherche encore et cherche toujours... .Je pense que les objets de cette magnitude (7.4) me sont inaccessibles depuis mon balcon. J'essayerai un autre jour avec le 130mm.

Déçu par cette déconvenue, je mets en route Stellarium pour voir ce que je peux me mettre sous la dent, et je pointe M37 dans Le Cocher, trouvée en à peine 5 min ! Je suis super fier ! (mais je ne devrais pas, c'est un coup de bol !!!). A nouveau, c'est ultra faible (magnitude 5.6). Galvanisé par ce petit coup d'éclat, je cherche M36, que je trouve assez facilement. En revanche, la luminosité est carrément critique (magnitude 6), je dois faire des efforts incommensurables pour la distinguer.
Je termine en me dirigeant sur Capella, dont je trouve la couleur légèrement, très légèrement orangée. Wikipedia vient de m'apprendre que ce n'est pas une étoile seule, donc la prochaine fois, je vais pousser le grossissement pour voir ce que j'arrive à résoudre.


Aux jumelles :

Petite balade dans les constellations citées plus haut. Je pense avoir décelé les amas M35 dans les Gémeaux ; M36, M37 et M38 dans le Cocher, étant données les petites taches laiteuses laissées sur ma rétine. 
Pour finir, j'ai promené mes jumelles au hasard, juste pour le plaisir de la contemplation, j'adore ça !
J'ai beaucoup apprécié cette vue en plan large de notre voûte céleste, on se sent vraiment tout petit. 
Ça fait du bien de se faire remettre à sa place. 

Voilà pour ce soir !

Je vais essayer de dormir maintenant.

Bonne nuit et bons cieux !

Aurélien.

Posté par morpeus74 à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Premier CROA (posté sur webastro le 16/01/12)

Bonjour à tous,

Je m'essaie pour la première fois à cet exercice. Soyez indulgents...


Date : 
-Nuit du 15 au 16/01/12 de 23h45 à 0h50

Site d'observation : 
- Cran-Gevrier, mon balcon orienté NNO avec un magnifique lampadaire dont vous serez tous jaloux , en plein dans le champs de vision 
- Latitude 45.9
- Longitude 6.1



Conditions atmosphériques :
- Ciel bien dégagé
- Température -2°C
- Humidité 80%
- Turbulences, je ne sais pas trop, mais je dirais un peu quand même...

Matériel :
- Ma super Lulu Lidl, BRESSER 70/900 sur une monture quasi-équatoriale, oculaires 4,12 et 20mm


Observations :
M31 : La veille, j'ai réussit à voir M31 (en me bagarrant) avec une petite déception quant à ce que je voyais dans l'oculaire. Je décidais donc de réitérer la manœuvre ce soir afin de peaufiner l'observation.
Me voilà sur mon balcon à chercher Andromède et finir par me rendre compte... qu'elle est pile dans le lampadaire !  Arrrrgh ! Pas visible à cette heure-ci, il faudra reprendre une autre fois plus tôt.
Jupiter : Tout en pestant de ne pas trouver M31, je remarque un point très lumineux à l'ouest, Jupiter est entrée dans mon champ d'observation. Je pointe, MAP, et déjà un peu d'émotion, le ciel est plus propre que la dernière fois où je l'ai vue, et donc avec le 20mm je devine les bandes horizontales et les 4 satellites sont bien nets. Il y a aussi une sorte de nébulosité en arrière plan. Je passe au 12mm, ça commence à être plus joli. Cependant, ma monture en chewing-gum tremble pas mal, heureusement que ma MES est à peu près potable, je ne corrige que sur un axe, donc tremblement "raisonnable". C'est même carrément le pied quand je prends un peu d'avance sur la belle pour que tout soit stable lorsqu'elle entre dans le champ. Je vois mieux les bandes, mais impossible de distinguer la tâche.Toujours cette nébulosité. Je passe au 4mm. Alors là, tremblement magnitude 12 sur l'échelle de Richter et la belle traverse le champ comme une fusée ! La technique de l'avance marche encore, ouf ! Elle est encore plus "grosse", mais je ne distingue plus aucun détail... Soit ma MAP est mauvaise, soit c'est la lunette, soit ce sont des turbulences ou tout à la fois... Les spécialistes sauront me le dire. La nébulosité n'était plus visible à ce grossissement.

M34 : Je voulais tout de même observer un truc du ciel profond ce soir, et M34 se trouve dans mes possibilités théoriques. Grosse galère pour la trouver, mais c'est payant ! (j'espère ne pas m'être planté...) D'un coup je me retrouve avec une bonne trentaine de points lumineux dont quelques-uns bien prononcés dans l'oculaire de 20mm, ça ressemble bien à un amas ce truc là. Très content de moi !

Cassiopée : Après ce petit succès, j'ai cherché à voir le double amas vers Cassiopée, pas trouvé... Mais, lors de la balade dans la constellation, je suis tombé sur une quantité de petits amas dont j'ignore les noms, et n'ayant pas noté leur position, je ne sais pas les noms de ceux que j'ai vus. Tout ce qui compte, c'est que c'est très beau !

Voilà, une vive douleur dans le dos m'a arrêté là pour cette soirée, , rangement de la lunette et dodo. Les étoiles et Jupiter ont continué à briller dans ma tête toute la nuit ! (les antalgiques ne doivent pas y être pour rien ! )

Bilan, Jupiter géniale, c'était déjà un de mes sujets préféré avec mon APN, et une satisfaction non dissimulée d'avoir trouvé M34 !

Super soirée !

Bon ciel à tous !

Posté par morpeus74 à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 février 2012

Faut bien un début

Bonjour,

 

Pour commencer, je vais donc me présenter.

Je m'appelle Aurélien et j'habite l'agglomération Annécienne.

Pour le moment j'observe depuis mon balcon, orienté Nord/Nord-Ouest avec une lunette BRESSER SKYLUX EL de 70mm de diamètre et une longueur de focale de 900mm achetée chez LIDL.

Je me suis aussi offert pendant les soldes un petit télescope newton KEPLER de 130mm de diamètre avec 650mm de focale, il grossit un peu moins mais est bien plus lumineux que la lunette. Ayant acheté le tube seul, je l'installe sur la monture de la lunette à la place de cette dernière. Un lampadaire juste en face de mon balcon me rend l'utilisation de ce tube compliquée. Je le réserve donc pour les sorties en zone dégagées.

Je m'amuse aussi à photographier le ciel nocturne avec un APN Canon EOS 450D.

J'utilise, pour ce faire, 3 objectifs différents:

- 18-55mm Canon

- 55-200mm Sigma

- 100-300mm Canon

 

Voilà donc pour les présentations.

 

A bientôt et bons cieux !

 

Aurélien.

 

Posté par morpeus74 à 22:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]