Moisson de printemps.



Date : 30/03/2012 de 0h00 à 2h15
Lieu : St Offenge Dessus, lieu-dit Cornât
Température : 5°C
Matériel : Kepler 130/650
Oculaires 10 et 20mm
Jumelles 10x50


Bonjour à tous !
Mais que lis-je en titre ? Une moisson ? Au printemps ? Il ne doit pas avoir la lumière à tout les étages ce gars-là ? Tout fermier digne de ce nom le sait, il faut laisser le temps aux pousses de lever et murir ! (CROA : Compte Rendu d'Observation Agricole !)
Mais tout s'explique une fois que l'on sait que ce que j'ai récolté muris depuis plusieurs millions d'années ! (CROA : Compte Rendu d'Observation Astronomique, faut pas confondre...)

Le ciel est grandement dégagé, les étoiles sont de sortie, la lune aussi. Lors de ma sortie précédente, j'avais rencontré quelques difficultés avec ma monture, et j'étais bien décidé à refaire une sortie sans embrouilles. Je fouille sur le forum (pas assez visiblement...) pour voir si les copains sont de sortie, et ne voyant rien, je décide d'aller au Cornât. J'aime beaucoup ce coin.

Donc une fois arrivé, installation du matériel, et début des hostilités. Dédé avait croaté sur le Cocher ce qui m'a donné l'envie d'y faire un petit tour. Seulement, la Lune est assez proche et limite pas mal ma sensibilité visuelle. Malgré tout, je trouve M37, M36 etM38 assez facilement. Tout d'abord au 20mm (x32,5) puis je pousse un peu au 10mm (x65). Je suis assez surpris, je pensais les voir moins bien que cela. Ces 3 amas sont bien plus beaux que depuis chez moi ! La Lune doit être moins puissante que mon lampadaire. Ne me demandez pas pourquoi je n'ai pas pointé M35... Je l'ai complètement oublié... Le spectacle commence bien ! 

La lune étant toute proche, je décide de me cramer les yeux quelques secondes pour profiter de ce bel astre pollueur. J'ai gardé l'oculaire de 10mm, et que c'est beau ! Lorsque je l'avais observé à la lunette de 70mm c'était déjà superbe, mais avec le 130mm c'est encore plus définis, la Lune en HD si l'on veut !

Un petit aperçu ici :
Lune


Maintenant, il faut réhabituer ma vue à l'obscurité, je lance quelques photos de la Lune ainsi que d'autres portions du ciel. Parallèlement je prends mes jumelles et je me balade dans le ciel à la recherche d'éventuelles tâchouilles à pointer. Direction la zone entre la Chevelure de Bérénice et la Vierge. La zone fourmille d'une quantité impressionnante d'étoiles ! On les voit bien à l'œil nu, c'est encore plus flagrant aux jumelles. Ceci dit, je n'ai rien vu des milliers de galaxies qui trainent dans les parages. Cela fait bien quinze à vingt minutes que j'ai quitté la Lune, je reprends le tuyau.

Allons voir la Grande Ourse. Je chausse l'oculaire de 20mm et pointe M101. Je la trouve sans grande difficulté, mais que c'est faible ! Elle est limite transparente ! J'ai même cru un instant que c'était un reflet... En m'acharnant un peu, je me rends bien compte que c'est bien une galaxie. Comme je la trouve moins lumineuse que la dernière fois, je ne distingue toujours pas les bras...(je ne vous refais pas la blague !) 
Ensuite je me décale un peu et vais vers M51 dans les Chiens de Chasse (Merci Vakoran pour la précision !). A ma grande surprise, je vois bien les 2 noyaux entourés d'une patatoïde laiteuse. La dernière fois, je n'avais pas réussis à les distinguer... Je sens poindre une petite émotion... C'est quand même fou de pouvoir observer un accident de la circulation cosmique ! (Serais-je un peu voyeur ?)

Après cette vision apocalyptique, je voulais revoir le triplet du Lion à savoir M65M66 et NGC3628. Comme j'ai gardé le 20mm, je pointe et bingo ! En plein dans le mille ! En fait il n'y avait que NGC3628, j'ai du ajuster un peu pour avoir les trois dans le champs de vision. J'ai la douloureuse sensation de les voir moins bien que la dernière fois... Mais elles sont bien là ! Comme je suis de nature optimiste, je m'essaie sur le deuxième triplet/quadruplet du Lion. Je fouille un peu et tombe sur M96 et M95, les 2 tiennent bien dans le champ du 20mm. Comme je sais que tout proche se trouvent d'autres objets je décale très légèrement le scope vers le haut (très très légèrement) et je vois une deuxième paire : M105 et NGC3384. J'ai cru apercevoir NGC3389 en vision décalée, mais je n'en suis tellement pas sûr que j'y retournerai pour confirmer, il est fort probable que ce soit une vue de l'esprit...

Pour ce qui arrive maintenant, j'ai identifié les objets à posteriori une fois rentré chez moi. La précision des indentifications est donc sujette à caution. Les plus aguerris sauront me dire si je déconne !
Je décide donc de retourner dans la zone entre le Lionla Vierge et la Chevelure de Bérénice. Avec mon point rouge, je part de Denebola ßleo et me dirige vers le bord Est de la concentration d'étoiles. Je mets l'œil à l'oculaire et farfouille la zone. Je tombe sur une première tâchouille, plutôt ronde, très faible mais bien jolie, elle semble irrégulière en vision décalée, je l'ai étiquetée M99. Juste à côté, vraiment tout près, voici une tâchouille fine, comme une lame de couteau. Je souris à l'idée qu'un couteau stellaire se ballade impunément dans l'espace... C'est toujours très faible, et la vision décalée est de mise pour bien la voir. Je l'ai identifiée M98. C'est d'ailleurs elle qui m'a servi de référence pour replacer les autres. Je continue et décale encore mon tube, je repasse devant M99, et voici que de nouvelles tâchouilles apparaissent. Là il s'agit d'une paire, les deux tiennent dans mon champ, verdict : M84 et M86. Je n'y ai pas distingué de particularité hormis leur apparente proximité. La vision décalé permet de deviner d'autres objets dans le champ mais c'est vraiment trop faible pour en parler plus. Suite à cela, je continue mon déplacement toujours vers la gauche, et alors que l'une des deux galaxies précédentes est toujours dans le champ, en v'là une nouvelle qui apparaît ! Etiquetée M87, comme pour les deux dernières, je ne distingue pas de détail particulier, c'est juste une tâchouille de plus. Tout ces mondes lointains... Ça laisse songeur... Mais dites-moi, ça commence à en faire des galaxies... Ce coin du ciel est une vraie pépinière !

Il commence à se faire tard, et avant de plier bagages, je décide de retrouver M5 que j'avais beaucoup apprécié la dernière fois. Je dirige mon tuyau en direction de là où je l'avais découvert et... rien. Je prends mes jumelles et distingue quelque-chose quelques degrés au dessus du Revard. Je vise et effectivement, une belle tâche, plus importante que toutes celles observées ce soir, mais une chose est sûre, ce n'est pas M5. Je contemple tout de même l'objet qui reste bien rond et diffus. N'ayant pas beaucoup réfléchis à ce moment là (la fatigue certainement), le ciel n'est pas au même endroit, pas la même date, pas la même heure... Verdict une fois rentré : M83 !

Décidément, quelle moisson !

Voilà pour cette soirée !

A bientôt et bon ciel !

Aurélien.