Un crabe, une laie et trois marcassins...



Lieu : St Offenge Dessus, lieu dit Cornât
Date : 08/04/12 à 23h15
Température : -2°C
Humidité élevée
Télescope : Kepler 130/650
Oculaire : 20mm 


Bonjour à tous !

Ce soir, en regardant par la fenêtre, je m’aperçois qu'il n'y a pas de nuage en vue...
Donc, après avoir passé le début de soirée avec ma douce, je charge la voiture et direction le Cornât pour faire quelques observations avant que la Lune ne pointe son nez (Je m'étais imaginé disposer de une à deux heures avant que la Lune ne sorte au dessus du Revard).
Une fois arrivé, je m'installe et constate que le ciel n'est pas aussi noir que je l'avais espéré... Mais bon, on va pas jeter l'éponge maintenant non plus.
De plus, il fait froid (-2°) et j'ai oublié de prendre mon bonnet (je me suis rasé le crâne il y a trois jours...), du coup ça caille dur...

Juste avant de partir, j'avais regardé sur Stellarium ce que je pourrais observer ce soir et je m'étais fixé comme objectif de trouver M1,la Nébuleuse du Crabe. C'est vers cette cible que je pointe mon jouet. Pourquoi ne pas l'avoir cherchée plus tôt ! C'est un très bel objet ! 
Autant vous dire tout de suite que je n'ai rien vu du nuage de gaz. Elle m'est apparût comme une sorte d'amas de toutes petites étoiles, laiteux avec un beau point lumineux en son centre. Et dire que ce sont les restes d'une supernovæ... Comme je restais à l'observer plusieurs minutes, il m'a semblé qu'elle s'éteignait petit à petit. Cette impression n'était pas totalement fausse, car bien que la Lune ne soit pas encore sortie au dessus du Revard, son halo lumineux commençait à bien remplir le ciel 

Je décide de rendre une petite visite à M44Amas de la Crèche ou Præsepe. Toujours aussi beau cet amas ! Même malgré la Lune.

Puis pour me donner une sorte d'étalon de ce que j'arrive à voir, je pointe le triplet du Lion, M65M66 et NGC3628. Si je n'ai pas eu de problème pour les trouver, les voir c'est une autre affaire ! Il me faut user de toute ma concentration et jouer de la vision décalée pour voir les deux Messiers, NGC3628 est restée invisible... Et pourtant, je me suis battu !

La Lune est de plus en plus pressante...

Je me rabat sur M37 et M38, mais ils sont de plus en plus pâlots et plus les minutes passent et plus ils perdent en intérêt. En plus le froid commence à me serrer le crâne comme dans un étau. Il est de temps de rentrer.

Une fois dans la voiture, je me fais un petit bilan de la soirée (un petite heure en fait) et trouve cela assez positif malgré tout. Je prends la route, et trois minutes plus tard, je tombe sur une laie et ses trois petits, plus si petit que ça d'ailleurs... Il m'arrive souvent de croiser des bestioles sur le chemin du retour, mais cela fera partie d'un CROA dédié.

Enfin voilà, après les merveilles d'en haut, les merveilles d'en bas !

Merci et à bientôt !

Bon ciel !

Aurélien.